KOP CIEL ET MARINE 84

13 novembre 2017

Un p'tit tour... Ah ben non, même pas !

Dimanche 12 novembre 2017, coupe de France, 7e tour : Evreux FC - HAC : 3 - 2 (1 - 1)

On croit toujours que ce genre de déception est derrière nous. Que les humiliations subies contre Avion, Quevilly ou à Saint-Amand et Saint-Omer (et on en passe) ne sont que des accidents de parcours, qu'on ne revivra jamais un tel cauchemar. En tout cas, hier, nous étions une bonne centaine dans cet état d'esprit, ceux qui avaient fait le déplacement à Pacy. Et bien sûr, la plupart de ceux qui n'avaient pu se rendre sur place ne doutaient pas un instant du résultat.

Car le HAC était prévenu, alerté, averti : oui, les humiliations en coupe(s), on connaît, et on n'en veut plus. Mais les avertissements n'ont vraisemblablement pas suffi. Yohann Thuram puis Victor Lekhal ont beau être venus devant le parcage après le match pour dire chacun leur tour "Elle est pour moi", mettant en avant leur responsabilité et leurs erreurs individuelles ayant amené le deuxième puis le troisième but. Mais non, trop simple, trop facile de rejeter la faute sur eux seuls. Cette défaite, ce naufrage est bel et bien collectif. Où était l'envie ? Où était le rythme ? Où étaient les mouvements, les appels ? Combien de ballons perdus ? Les Ebroïciens nous ont donné une leçon : avec leurs moyens, ils se sont battus jusqu'au bout des ongles, y ont cru, et ont été récompensés. Eh oui, en foot, comme ailleurs, on n'a que ce qu'on mérite.

La magie de la coupe n'aura donc pas encore brillé pour le HAC cette saison. Oui, on va pouvoir se consacrer au championnat comme le faisaient remarquer hier quelques supporters, ironiquement bien sûr. Mais en championnat, il faudra que chacun retrouve l'intensité, la concentration, la solidarité, le mouvement, tout ce qu'on a perdu au fil des semaines (voir les matches à Bourg et à Clermont) et retrouvé par moments (Lorient, QRM, Reims) jusqu'à arriver à l'affreuse suffisance d'hier.

Reste tout de même une question : les joueurs changent, les entraîneurs changent, les présidents changent, et les humiliations en coupe(s) reviennent régulièrement. Pourquoi ? Un jour, il faudra peut-être se pencher là-dessus... 

Evreux - HAC 12

Une seule photo de ce naufrage, ça suffira.

 

 

Posté par oliviakcm84 à 16:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 novembre 2017

Aller plus haut...

Lundi 6 novembre 2017, L2, 14e j. : HAC - Reims : 0 - 0

Pas fan de Tina Arena, pourtant... Mais aller plus haut est bien ce que nous souhaitons tous ! Et c'est pour cette raison que ce HAC - Reims de lundi dernier nous a laissés sur notre faim. Oui, Yohann Thuram a sauvé la baraque à plusieurs reprises, confirmant aux yeux de ceux qui en avaient besoin que le portier havrais est l'un des grands talents du championnat, voire même de l'élite. Mais la fin de match, alors que les Rémois étaient réduits à dix, aurait dû profiter aux Ciel et Marine. Et là, on a senti une certaine frilosité. Un complexe ? Une faiblesse ? Une satisfaction d'obtenir un point face à la meilleure équipe du championnat ?

Certainement, Reims a prouvé encore lundi que son statut de leader était tout à fait mérité. L'équipe de Guion est au-dessus de tout ce qui peut se faire en L2 cette saison, c'est acté, confirmé, prouvé. Mais après ? Le HAC avait bien besoin d'une victoire pour se rapprocher des deux places offrant la montée directe. Alors pourquoi a-t-il donné l'impression de se contenter de ce point ? Battre Reims aurait été un hold up ? Oui, peut-être, et alors ? On veut que le HAC soit patron, pas qu'il se contente de jouer petit bras, surtout qu'on sait que ce HAC-là a les moyens de faire beaucoup mieux et d'atteindre ses objectifs.

Loin de ces joutes de L2 se pointe demain la Coupe de France avec un déplacement à Pacy-sur-Eure pour affronter Evreux, club de N3. Qui, évidemment, jouera crânement sa chance. Et là, pas à tergiverser, le HAC devra s'imposer en patron, en leader, en club professionnel et sérieux. Faire respecter la hiérarchie, on n'en attend pas moins du HAC.

HAC - Reims 06

HAC - Reims 06

HAC - Reims 06

HAC - Reims 06

HAC - Reims 06

Le très sérieux Samba Camara. Sobre, il a réalisé un très bon match. Pour la deuxième semaine consécutive, il fait partie de l'équipe-type de France Footbal.

HAC - Reims 06

Jean-Philippe Mateta

HAC - Reims 06

Zinedine Ferhat

HAC - Reims 06

Dénys Bain et Alimami Gory

HAC - Reims 06

Baba Traoré

Posté par oliviakcm84 à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 novembre 2017

Chronique d'un choc annoncé

Vendredi 27 octobre 2017, L2, 13e j. : Quevilly-Rouen Métropole - HAC : 0 - 2 (0 - 1)

On ne boudera pas notre plaisir sur cette victoire à Diochon. Tout d'abord sportivement, puisque le HAC avait réellement besoin de ces trois points pour rester dans le bon wagon et pour stopper l'hémorragie à l'extérieur (quatre défaites consécutives). Et ensuite pour la nostalgie, en souvenir des moments plus ou moins bons passés dans l'ancien antre du FCR. En mémoire d'un derby que nous ne retrouverons pas de suite (à moins que la magie de la coupe de France n'agisse lors du 8e tour...). En mémoire DU derby, même.

Parce que ce que nous avons vécu vendredi dernier n'avait rien de cela, nous le savions et ne nous étions pas privés de le dire. En face, un club bancal, né d'une fusion même pas réelle, ayant laissé le FCR en N3. Lequel, dans l'affaire, a perdu sportivement mais gagné populairement. Car il n'y avait pas d'ambiance dans ce Diochon même pas rempli (7200 spectateurs !), et ce malgré les invitations distribuées... Pas de chants pour répondre aux nôtres. Nous avons été vainqueurs par KO dès la première reprise dans le match des tribunes, faisant résonner sur cette métropole quevillo-rouennaise un hymne havrais ne trouvant aucune riposte. Inimaginable dans un vrai derby, non ? En tout cas dans LE derby, qui n'est pas près d'être détrôné, celui opposant le HAC au FCR.

En tribune comme sur le terrain, ce match fut géré parfaitement. Le HAC exploita au mieux les insuffisances locales, marquant à des moments cruciaux pour éteindre les quelques vélléités des coéquipiers d'un Duhamel qui eut sur le dos toute la soirée Camara et Bain, très attentifs.

Mais maintenant que le HAC a renoué avec le succès, il faut continuer sur cette voie. Et c'est un drôle de client qui se présente au stade Océane : le leader, le Stade de Reims ! Des Rémois aux stats impressionnantes : premier avec deux points d'avance sur Nîmes, certes, mais aussi meilleure équipe à l'extérieur, meilleure défense, deuxième attaque ! Et en tout cas l'équipe qui semble la plus complète dans ce championnat.

Donc, une sacrément belle affiche... qui ne devrait pas faire le plein ! Paradoxal ? Evidemment, mais ces satanés matches du lundi (à 20h45 !) privent plus d'un amateur de foot de sa venue au stade. Pourtant, ami havrais, toi qui hésites encore à venir ce soir au stade Océane, tu as bien tort de tergiverser. Déjà, le match annoncé promet : outre toutes les qualités de l'adversaire, n'oublions pas celles du HAC, et souvenons-nous de la performance réalisée il y a un mois face à Lorient, l'autre épouvantail pourtant vaincu 3 à 2. Ce match avait été de haut niveau et les absents avaient pu s'en mordre les doigts... Ce soir, l'enjeu sera, comme il y a un mois, de taille : pour le HAC, il s'agit de rester dans ce fameux wagon de tête. Qu'on en juge : avec une victoire, les Ciel et Marine pourraient chiper la quatrième place à Lorient et revenir à deux petits points du deuxième, Nîmes, et à quatre de Reims.

Donc, de l'enjeu, du jeu, cela ne mérite-t-il pas un peu de monde ? Un peu d'ambiance ? Rien ne vaut le plaisir du vrai foot en tribune, du match entre potes ou en famille. Et rien ne vaut la fierté de supporter le club de sa ville !

 

QRM - HAC 27

QRM - HAC 27

QRM - HAC 27

QRM - HAC 27

QRM - HAC 27

QRM - HAC 27

QRM - HAC 27

QRM - HAC 27

QRM - HAC 27

QRM - HAC 27

Posté par oliviakcm84 à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 novembre 2017

HAC - Châteauroux en images

Vendredi 20 octobre 2017, L2, 12e j. : HAC - Châteauroux : 1 - 1 (1 - 0)

Pas eu le temps de faire le CR de cette rencontre s'étant soldée par un match nul laissant bien des regrets aux Ciel et Marine. Pourtant, Mateta avait ouvert le score à la 37e minute, fort logiquement au vu de la domination havraise lors de la première période. Puis, le trou noir. Le début de seconde mi-temps fut catastrophique, les Ciel et Marine semblant avoir laissé corps et âmes au vestiaire. Les Castelroussins en profitèrent pour égaliser par Tounkara (54e). Petit à petit, les Hacmen se réveillèrent, mais peut-être trop tard pour bouger des lignes berrichonnes bien en place. Et ce malgré l'expulsion de Bourillon après un bien mauvais geste sur Lekhal (81e). Mais les Havrais ne purent tromper un très bon Hassen, l'ancien international Espoirs.

HAC - Châteauroux 20

HAC - Châteauroux 20

HAC - Châteauroux 20

HAC - Châteauroux 20

Coup franc de Zinedine Ferhat

HAC - Châteauroux 20

Nathaël Julan

HAC - Châteauroux 20

Baba Traoré

HAC - Châteauroux 20

Victor Lekhal et Dénys Bain

HAC - Châteauroux 20

Jean-Pascal Fontaine

HAC - Châteauroux 20

Rafik Guitane, entré en jeu à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Tard, trop tard probablement.

Posté par oliviakcm84 à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 octobre 2017

Faire oublier Clermont

Samedi 15 octobre 2017, L2, 11e j. : Clermont-Ferrand - HAC : 3 - 0 (1 - 0)

On a attendu avant de faire ce CR. Parce qu'on ne peut pas dire que ce match à Clermont dans l'étrange stade Gabriel-Montpied (où le speaker croit bon de faire jouer des jingles à chaque arrêt de jeu, ce qui ne fait que rendre le silence assourdissant...) nous ait remplis de joie... Durant la route du retour, nous ne savions d'ailleurs pas vraiment si le mal de tête dont nous souffrions était dû aux trois heures passées sous un soleil de plomb ou aux trois buts encaissés.

Soyons clairs : nous ne regretterons jamais un déplacement. Etre dans le stade n'a pas de prix, même à 600 kilomètres de chez soi, et un match vécu en tribune n'a rien de comparable à celui regardé à la télé, même entre potes avec une bière à la main. Là, nous étions entre potes, sans bière à la main (ni même une boisson quelconque, les tarifs de la buvette locale dépassant l'entendement et même l'honnêteté), et au stade, avec drapeaux et écharpes. Mais ce que l'on a vu nous a fortement déplu. Le HAC a passé son temps à se heurter au bloc clermontois, oubliant les côtés, la vitesse, le mouvement. Et malgré cela, s'est tout de même créé les occasions. Mais le jeune Mateta était dans un bien mauvais jour. Malheureusement, il n'était pas le seul ! Que d'erreurs sur les buts, que de mauvais choix en phases offensives... Un énorme gâchis, surtout au regard des résultats de la veille. Un match à oublier, ou plutôt à utiliser pour ne plus jamais, mais alors jamais, reproduire ce type de prestation indigne d'une équipe de haut de tableau de L2. Même si la rencontre à Bourg-en-Bresse présentait de fortes similitudes...

Si le HAC pèche à l'extérieur, le parcours à domicile est tout autre. Ouf, dira-t-on. A condition d'y mettre les bons ingrédients, ceux qui avaient été oubliés à Clermont, peut-être restés dans un coin du vestiaire du stade Océane et prêts à servir ce soir. L'adversaire castelroussin, emmené par "Toto" Mandanne, bien connu chez nous, vient de battre le leader Reims et cela donne un peu de piment à cette affiche que le public havrais semble vouloir bouder. Oui, Châteauroux, ça ne fait pas très glamour, c'est douzième au classement, ça se nomme "la Berrichonne"... Oui, c'est la réalité de la L2. Si on veut la quitter, cette L2 qui semble nous coller aux basques depuis plus de huit ans, le parcours passe par une victoire contre ces Berrichons à ne surtout pas sous-estimer (et qui comptent dans leurs rangs, en plus de Mandanne, quelques joueurs réputés comme Hassen, Bourillon ou le Havrais Aldo Angoula). Ni par l'équipe, en laquelle on va continuer de croire, évidemment (au classement, les Ciel et Marine ne sont qu'à deux points du troisième), ni par le public, ni par les supporters.

Alors, appelons-les, ces supporters dont nous faisons partie. Avant d'aller à Diochon assister à un ersatz de moitié de derby, n'oubliez pas ce HAC - Châteauroux. Rangez les portables, gardez vos cordes vocales pour encourager les Ciel et Marine, sortez les couleurs ciel et marine et non pas celles de Dortmund, d'Arsenal ou du PSG. Ayez un peu de hargne et de fierté, d'envie et d'amour du maillot. Etre en kop n'est pas une position privilégiée, ça se mérite, ça se gagne comme un match de championnat : en faisant les efforts et en montrant l'exemple.

 

Clermont-Ferrand - HAC 15

Notre délégation au stade Gabriel-Montpied. On a donné de la voix, même à trois, toutefois moins qu'à Bourg-en-Bresse.

Clermont-Ferrand - HAC 15

A gauche, Samba Camara, de retour au sein du onze de départ plus de neuf mois après sa dernière apparition. Il a été auteur d'un match sobre, propre, avant de sortir, victime de crampes, à l'heure de jeu.

Clermont-Ferrand - HAC 15

Le discours d'Alex Bonnet avant la rencontre. On a entendu quelques bribes et autant vous dire que ce qu'on a vu sur le terrain n'avait rien à voir avec ce qui était prévu ! Heureusement, d'ailleurs...

Clermont-Ferrand - HAC 15

Victor Lekhal et Thomas Ayasse

Clermont-Ferrand - HAC 15

Clermont-Ferrand - HAC 15

Zinedine Ferhat

Clermont-Ferrand - HAC 15

Au centre, Dénys Bain

Clermont-Ferrand - HAC 15

Jean-Philippe Mateta

Clermont-Ferrand - HAC 15

Rafik Guitane

Clermont-Ferrand - HAC 15

Alexandre Bonnet

Clermont-Ferrand - HAC 15

Nathaël Julan

Clermont-Ferrand - HAC 15

Ozer Ozdemir, le seul que l'on a vu tenter de prendre le couloir

Posté par oliviakcm84 à 12:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


13 octobre 2017

Avant Clermont - HAC

Lundi 2 octobre 2017, L2, 10e j. : HAC - Lorient : 3 - 2 (2 - 1)

Petit retour, après cette trêve internationale, sur ce HAC - Lorient enthousiasmant et plaisant. Parce que si le HAC s'est fait bouger les vingt-cinq premières minutes, encaissant dès le quart d'heure de jeu un but magnifique de Selemani - que l'on laisse frapper -, il a su faire preuve de sacrément grosses ressources morales, trouvant la force d'égaliser par Mateta (34e) puis de mener au score juste avant la pause grâce à un but magnifique de Bonnet, très en verve. Pourtant, Lorient, c'est du lourd, du très lourd, du solide, du joueur. Mais ce fut ensuite le tour de Fontaine de se mettre en avant, réalisant un festival aux abords de la surface bretonne, et trompant, du gauche s'il vous plaît, le portier des Merlus (70e). Lemoine avait beau lui aussi adresser une magnifique frappe victorieuse (80e), la solidarité et le talent havrais eurent raison  du mouvement lorientais pour aller chercher trois jolis points et se maintenir dans le haut du classement (5e, à un point des 2e, 3e et 4e).

De quoi prouver que l'excellent début de saison n'était pas un feu de paille, que le HAC se mêle effectivement à la lutte pour la montée et devra le démontrer demain à Clermont-Ferrand. Avec une équipe fortement remaniée puisque les blessures s'accumulent : à l'absence de Coulibaly (genou), s'ajoute celle de Moukoudi (suspendu), mais aussi celles d'Assifuah (cheville fortement commotionnée, voire pire, après un choc avec Zargo Touré), de Bese (touché au tibia lors d'un match avec la Hongrie) et de Youga (genou). Ces absences, évidemment, posent problème. Mais elles nous permettront aussi de voir d'autres joueurs, de jauger la qualité du groupe. Ce sera aux "remplaçants" de se montrer à la hauteur et de saisir leur chance. Rendez-vous à 14h55 (ah, la LFP et ses horaires...) au stade Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand. Nous y serons.

 

37469272962_6cbb247e9a_k

Le tifo proposé par le KCM en l'honneur des 500 ans du Havre : "Le Havre, notre vie, notre ADN". Merci à Mégane pour cette photo.

36758815734_89d8b99993_k

Et à Ludo pour celle-ci !

HAC - Lorient 02

HAC - Lorient 02

HAC - Lorient 02

HAC - Lorient 02

Jean-Pascal Fontaine

HAC - Lorient 02

Jean-Philippe Mateta

HAC - Lorient 02

Harold Moukoudi

HAC - Lorient 02

Ebenezer Assifuah au duel avec Zargo Touré, un duel qui sera fatal pour la chaussette et surtout pour la cheville du joueur ciel et marine, même s'il n'y avait pas de mauvaise intention de la part de l'ex-Havrais

HAC - Lorient 02

Nathaël Julan

HAC - Lorient 02

Au centre, Rafik Guitane, "protégé" par Dénys Bain

HAC - Lorient 02

Moukou au micro pour une belle communion avec la tribune kop !

HAC - Lorient 02

HAC - Lorient 02

Posté par oliviakcm84 à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Bourg-en-Bresse en images

 Vendredi 22 septembre 2017, L2, 9e j. : Bourg-en-Bresse - HAC : 2 - 1 (1 - 0)

 Pas eu le temps de faire le CR de ce match décevant. Où le KCM fut élu homme du match par un site de supporters havrais ! Sympathique, mais chacun son rôle... Merci au passage aux dirigeants et stadiers burgiens pour leur accueil. 

 

 

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Photo prise avant le match par Emmanuel Lelaidier pour le HAC Foot. Merci à lui !

Bourg-en-Bresse - HAC 22

 

Bourg-en-Bresse - HAC 22

 

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Le stade Marcel-Verchère

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Yohann Thuram

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Merci à Emmanuel Lelaidier pour cette photo (site officiel du HAC)

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Alimami Gory

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Jean-Philippe Mateta

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Alexandre Bonnet

Bourg-en-Bresse - HAC 22

Posté par oliviakcm84 à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 septembre 2017

La machine relancée

Mardi 19 septembre 2017, L2, 8e j. : HAC - Sochaux : 1 - 0 (1 - 0)

Ce fut une soirée vibrante d'émotion. Et chaque supporter l'ayant connu n'a pu s'empêcher de dédier cette victoire à notre ami Xavier, Zézette, dont la disparition soudaine a choqué bien du monde, on pouvait le remarquer avant le match, que ce soit au local HAC Fans ou en tribune.

La gerbe de fleurs déposée derrière les buts lors de l'échauffement, la grande et belle minute de silence, les banderoles des deux groupes, c'était bien le minimum que l'on pouvait faire pour Zézette. Et il aurait été heureux de l'issue de la rencontre, même si le score fut étriqué et qu'on aura tremblé jusqu'au bout. Du moins jusqu'à l'entrée à la 87e, sa première en L2, du petit Rafik Guitane qui enflamma le terrain et les tribunes. Malgré sa grave blessure au genou contractée en début d'année, le gamin semble être encore plus fort, plus fort que celui qu'on avait vu contre Locminé en Coupe inscrire son premier but - magnifique - au sein des pros. La Cavée a du talent, mais cela, on le savait déjà...

Comme le talent de Victor Lekhal, excellent mardi. Allez, on ne va pas citer tout le monde, mais ce HAC nous fit plaisir, notamment en première période. Là, on retrouva les Ciel et Marine du mois d'août, pleins d'allant, de vivacité, capables d'enfoncer n'importe quelle défense, même si, cette fois, il fallut attendre les arrêts de jeu de la première période et ce centre précis du capitaine Bonnet pour le grand Mateta.

En seconde période, le HAC recula pourtant. Et faillit être puni, ne devant son salut finalement qu'à la maladresse des Sochaliens et à un grand (encore !) Thuram. Attention au repli défensif de certains parfois trop lents à revenir... Mais avant d'aller demain à Bourg-en-Bresse, le HAC s'est rassuré, s'est remis dans le sens de la marche et se positionne donc dans le haut du classement (4e), certes très serré. Nous vivons des choses, nous vibrons, voilà ce que nous attendions. Messieurs les Hacmen, on en redemande. Dès demain.

 

HAC - Sochaux 19

 

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

HAC - Sochaux 19

Posté par oliviakcm84 à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 septembre 2017

Le KCM partenaire du USST488

A l'occasion des Journées européennes du Patrimoine, le KCM a effectué une visite sur le remorqueur USST 488, amarré quai Renaud, témoin de la restauration du Havre après la Seconde Guerre mondiale.

Cette visite s'inscrivait dans le cadre d'un partenariat signé prochainement entre le KCM et l'association de passionnés s'occupant de la restauration de ce bateau de la flotte américaine, mis en service en 1944. Nous vous invitons d'ailleurs à découvrir l'histoire de ce remorqueur sur sa page Facebook Remorqueur USST 488.

Ce partenariat s'inscrit dans l'intérêt que le KCM a toujours porté à notre ville et à son patrimoine. Nous vous parlerons régulièrement de ce remorqueur et des activités de l'association s'en occupant.

 

Visite du remorqueur USST 488 16

Visite du remorqueur USST 488 16

Visite du remorqueur USST 488 16

Visite du remorqueur USST 488 16

 

Posté par oliviakcm84 à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2017

Le HAC reste en rade

Vendredi 15 septembre 2017, L2, 7e j. : Brest - HAC : 1 - 0 (0 - 0)

Comme d'habitude, on s'est dit qu'on ne nous y reprendrait plus, que, cette fois, on ne se ferait pas avoir, que c'était terminé, fini, qu'on ne reviendrait pas sur cette décision : on ne mettrait plus les pieds au stade Francis-Le Blé ! C'était le 18 février dernier, après une défaite (illogique) contre le Stade Brestois qui s'était fait bouger par le HAC mais avait fini par s'imposer 2 à 0. Pour une fois, il avait fait beau. Pour une fois.

Parce que la plupart du temps, le crachin breton nous accueille et prend un malin plaisir à se transformer en pluie battante, trempant les supporters adverses parqués dans une tribune sans toit (ne faut-il pas être un peu mal intentionné pour bâtir une tribune non couverte en Bretagne ?). Prévert l'avait compris avant nous, "Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là". Comme vendredi.

Alors oui, on avait dit qu'on ne nous y reprendrait plus, mais on a repris la route du Finistère. Evidemment. Treize en parcage, six KCM, six BH, un expatrié. A se faire les mêmes réflexions. Mais à chanter presque sans cesse, au rythme d'une pluie s'abattant sur nous à peine le coup d'envoi fictif donné (par Patrick Martet, l'ancien avant-centre du Stade Brestois, mais surtout du HAC de 81 à 84 puis en 88-89, 63 buts au compteur pour nos couleurs !).

On a donné de notre personne, de nos cordes vocales. Luttant avec Thuram, avec Bain, avec Fontaine et tous les autres. Jusqu'à cette 89e minute fatale où Diallo sauta plus haut que tout le monde pour catapulter les ballons dans les filets havrais. Rageant. Même si la domination brestoise en termes d'occasions dans les vingt-cinq dernières minutes ne rend évidemment pas cette victoire illogique. Nos Hacmen furent auteurs d'une bonne première période mais parfois trop lents ou trop maladroits dans la transmission du ballon aux abords de la surface de réparation bretonne. Volontaires, batailleurs, lutteurs, engagés lorsqu'il fallut mettre le bleu de chauffe en seconde période. Une seconde période qui vit cette action en solitaire d'Assifuah trouvant la barre transversale. Evidemment, cela aurait tout changé... Mais ensuite, le HAC recula, subit, et finit par craquer, ne tenant plus le ballon, ne pesant plus offensivement. Il manquait deux minutes. Et la pluie, qui s'était calmée, se remit à tomber. Alors, on ne put s'empêcher de songer à Prévert : "Il pleut sans cesse sur Brest comme il pleuvait avant, mais ce n'est plus pareil et tout est abîmé". Il avait tout compris, ce Prévert, même que Brest ne nous réussit décidément pas. Mais on y reviendra tout de même. Par amour de notre HAC. Comme nous serons au stade Océane mardi pour la réception de Sochaux. Un match qu'il faut absolument remporter pour remettre la machine en route.

Brest - HAC 15

Le stade Francis-Le Blé vu du haut du parcage

Brest___HAC_15

Au centre, le jeune Rafik Guitane qu'on aurait bien aimé voir. C'était sa première apparition sur une feuille de match de L2.

Brest - HAC 15

Brest - HAC 15

Brest - HAC 15

Patrick Martet

Brest - HAC 15

L'objectif de l'appareil se glisse entre deux barreaux. Pas nos yeux, gênés par un double grillage... C'est chouette, Brest...

Brest - HAC 15

Alexandre Bonnet

Brest - HAC 15

Brest - HAC 15

A l'abri pendant la pause...

 

Posté par oliviakcm84 à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,