KOP CIEL ET MARINE 84

11 mars 2017

Sale soirée

Vendredi 10 mars 2017, L2, 29e j. : HAC - Clermont-Ferrand : 0 - 1 (0 - 0)

Une soirée qu’on aurait souhaitée totalement sortie d'une imagination amère et sordide tellement elle fut difficile… Mais elle fut malheureusement bien réelle. Le HAC se révéla certes dominateur d’un bout à l’autre du match, se créant moult occasions, notamment en seconde période, mais péchant par maladresse dans le dernier ou l’avant-dernier geste. Et quand l’action était parfaite, c'était le gardien clermontois ou un défenseur qui sauvait sur la ligne… Les Havrais auraient dû conclure sur l’un de leurs temps forts, comme lors de ces trois occasions consécutives de la 60e à la 61e par Ferhat, Gimbert et Gory, lequel au passage réalisa une fort belle prestation et eut droit, lors de sa sortie, à de premières acclamations tout à fait méritées. Ferhat, Bonnet, Mendy eurent encore au bout du pied l'ouverture du score, cependant sans succès.

On pensait bien que cette rencontre finirait par tourner en faveur des Ciel et Marine, que ces fameux filets auvergnats enfin trembleraient. Ç’aurait peut-être été le cas sans la sortie de Steven Fortes, sans cette image de la jambe de travers après un choc sur un tacle. Tout de suite, Fabien Farnolle agita les bras, alertant le banc havrais et les brancardiers entrèrent sur la pelouse. De longues et angoissantes minutes s'écoulèrent… Le grand n° 18 havrais, appuyé sur des béquilles, nous expliqua environ une heure après le match qu’il avait senti son genou se déboîter et se remettre en place tout seul. Les examens en diront plus mais on peut craindre une longue absence de Fortes, fort préjudiciable au HAC car le longiligne défenseur revenait à son meilleur niveau.

Cette grave sortie déstabilisa terriblement l’équipe havraise et, dix minutes plus tard, Chebake faucha un Clermontois, pourtant excentré, dans la surface havraise. M. Stinat, pas très inspiré hier, n’avait d’autre issue que d'accorder le penalty s'imposant. Dugimont prenait Farnolle à contrepied. Pratiquement le hold-up parfait.

Le HAC aussi aurait dû obtenir peu après un penalty (le premier de la saison !) pour un tirage de maillot flagrant sur Gimbert. Mais là, M. Stinat manqua fortement de lucidité…

Les trois coups de sifflets vinrent donc ponctuer une bien pénible soirée… Au classement, le HAC retombe à la 10e place, à 10 points des deux leaders, Reims et Brest, à 7 points du troisième, Lens, qui recevra Sochaux lundi. On compte sur les Ciel et Marine pour ne pas terminer la saison en roue libre et faire honneur à leur maillot comme ils le font près de deux mois après s'être remis dans un droit chemin dont certains s'étaient écartés à un moment. En compétiteurs qu’ils sont, ils auront neuf défis à relever pour amasser un maximum de victoires qu'ils pourront dédier à leur coéquipier blessé.

HAC - Clermont 10

HAC - Clermont 10

HAC - Clermont 10

HAC - Clermont 10

HAC - Clermont 10

Alexandre Bonnet

HAC - Clermont 10

Ferland Mendy

HAC - Clermont 10

Ghislain Gimbert

HAC - Clermont 10

Alimami Gory

HAC - Clermont 10

Jean-Pascal Fontaine

HAC - Clermont 10

Ebenezer Assifuah

 

Posté par oliviakcm84 à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25 février 2017

Victoire logique

Vendredi 24 février 2017, L2, 27e j. : HAC - Auxerre : 1 - 0 (0 - 0)

Oui, ils ne l'ont pas volée, nos Havrais, cette victoire, même si ce ne fut que par la plus petite des marges et que ce succès se dessina surtout en seconde période. La première, si elle vit les Havrais posséder très nettement la balle et dominer leur sujet, n'offrit pas une large palette d'occasions, même si Julan, Fortes, Fontaine et Chebake s'essayèrent tour à tour à faire trembler les filets mais se montrèrent maladroits ou tombèrent sur un portier auxerrois en forme...

Evidemment, ce portier auxerrois avait à coeur de briller... chez lui. Parce que Le Havre, c'est chez Zacharie Boucher et que l'on est toujours troublé de le voir apparaître sur le terrain sous d'autres couleurs que les nôtres. Le fils préféré, le "bézot de la Cavée", comme il se définit lui-même, acclamé par le public lors de son arrivée devant le kop en début en seconde période, a donc fait étalage de son talent, prise de balle sûre sur les corners, vigilance sur la frappe détournée de Nathaël Julan (17e), sur celle d'Issam Chebake (45e), ou détente miraculeuse sur un magnifique coup de canon de son ami Jean-Pascal Fontaine (72e).

Mais il n'a rien pu faire sur l'inspiration de Ghislain Gimbert, cette demi-volée excentrée qui fit se lever le stade (51e) ! Entré en jeu à la mi-temps suite à un changement tactique entraîné par la blessure de Thomas Ayasse, Gimbert, absent de l'équipe depuis trois semaines après de gros soucis familiaux, s'imposa tout de suite dans ce match, déboulant comme un diable de sa boîte, et fut donc vite récompensé. On le vit ensuite dans tous les bons coups. Cette seconde période fut donc bien plus riche en mouvements, les Auxerrois, plutôt frileux jusqu'au but, se trouvant dès lors dans l'obligation de se montrer quelque peu. Ce qui donna l'occasion à un autre remplaçant de briller. Fabien Farnolle, s'étant blessé à l'échauffement, tint la première période mais fut contraint de renoncer à la pause, laissant Yohann Thuram à sa place. Et celui-ci s'illustra magistralement, réalisant deux superbes parades devant Courtet (79e) puis Ba (81e). Thuram, performant à chacune de ses apparitions et dont tout le monde loue l'état d'esprit exemplaire, méritait bien lui aussi son ovation. Le HAC signe ainsi une victoire d'importance, s'éloignant de la zone rouge, rejoignant la dixième place, à six points du podium.

Une victoire que notre mamie, Marie-Noëlle, aurait appréciée. L'hommage lui ayant été rendu durant l'échauffement, la photo sur les écrans géants, le petit texte dit par Pierre, le speaker, les applaudissements du stade, ceux des joueurs aussi, la rose déposée par deux de ses petits-fils, tout cela toucha énormément ceux qui l'ont connue et aimée. Et, noble coeur, l'ami Zack vint offrir son maillot à la fin du match pour qu'il soit remis à Ti-Claude, le mari de Marie-Noëlle. Merci.

 

HAC - Auxerre 24

Hommage à notre mamie (photo de Ludovic Ancel, merci à lui)

HAC - Auxerre 24

HAC - Auxerre 24

HAC - Auxerre 24

HAC - Auxerre 24

Ferland Mendy

HAC - Auxerre 24

Zack Boucher dans son vrai jardin

HAC - Auxerre 24

Nathaël Julan

HAC - Auxerre 24

Steven Fortes, Alimami Gory, Ghislain Gimbert

HAC - Auxerre 24

Victor Lekhal

HAC - Auxerre 24

Nathaël Julan

HAC - Auxerre 24

Dénys Bain

HAC - Auxerre 24

Alexandre Bonnet

HAC - Auxerre 24

Victor Lekhal et Issam Chebake

Posté par oliviakcm84 à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 février 2017

Cruelle défaite

Samedi 18 février 2017, L2, 26e j. : Brest - HAC : 2 - 0 (1 - 0)

Qu'elle est cruelle, cette défaite à Brest ! Illogique, rageante, tellement le HAC a dominé les débats, tellement le HAC a joué, pressé, mis en danger Hartock, le portier breton. Chez le leader incontesté du championnat, les Havrais ont laissé des regrets mais ont rendus fiers le (trop) peu de supporters en parcage visiteurs (nous étions cinq, seulement, à être venus du Havre, les cinq autres fans havrais présents habitant dans la région brestoise).

Sous un ciel bleu azur, une fois n'est pas coutume, ce sont bien les Ciel et Marine (évoluant encore en noir !) qui ont posé le jeu et eu la mainmise sur le match. Au fil d'actions parfaitement maîtrisées, ils eurent plusieurs fois au bout du pied une ouverture du score qui aurait été méritée. Mais l'efficacité ne fut pas au rendez-vous. Et, comme c'est souvent le cas pour un leader, ce fut Brest qui ouvrit le score sur sa première véritable incursion dans le camp havrais. Un centre trop facile et fuyant, Thomas Ayasse qui se jette pour couper sous la menace de Battocchio, et le ballon finit au fond des filets de Fabien Farnolle. Malheureux les Havrais, mais l'équipe ne baissa pas pour autant les bras, continuant sur le même rythme, avec les mêmes intentions de jeu, pressant toujours haut. Une leçon de football ! Mais seule la victoire est belle et lorsqu'à l'entame du dernier quart d'heure les Hacmen baissèrent le pied, les Brestois inscrivirent sur une frappe au ras du poteau leur second but et soldèrent le résultat. Rageant pour des Havrais absolument pas récompensés...

C'est certes une défaite de plus, une défaite qui cale le HAC à la 12e place du classement, bien loin de nos espérances. Mais l'équipe est sur la bonne voie : en continuant de jouer ainsi, il y aura forcément des jours meilleurs. Vendredi, l'AJ Auxerre, en grande forme puisque restant sur trois victoires consécutives lui permettant de sortir de la zone rouge, se présentera au stade Océane avec dans ses buts le bienaimé Zacharie Boucher. L'occasion pour le public havrais de redécouvrir enfin le chemin du stade ? On le souhaite ! Le HAC a retrouvé ses valeurs, le HAC s'appuie sur des jeunes, Havrais de surcroît, le HAC est désormais agréable à voir jouer. Alors on met sa déception (légitime) de côté et on retourne au stade voir du ballon, de l'enthousiasme, et garnir les travées d'une enceinte où il est tellement agréable d'évoluer quand elle est un peu remplie et animée...

 

 

Brest - HAC 18

Un parcage havrais sous le soleil, rare à Brest...

Brest - HAC 18

Brest - HAC 18

Cédric Cambon

Brest - HAC 18

Issam Chebake

Brest - HAC 18

Brest - HAC 18

Brest - HAC 18

Discours de Fabien Farnolle juste avant le coup d'envoi

Brest - HAC 18

Issam Chebake

Brest - HAC 18

Steven Fortes

Brest - HAC 18

Issam Chebake, Thomas Ayasse

Brest - HAC 18

Ebenezer Assifuah

Avranches - HAC Gambardella 19

Le KCM présent à Brest samedi et à Avranches dimanche pour la qualif des U19 en Gambardella.

 

Posté par oliviakcm84 à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2017

Soulagement !

Vendredi 10 février 2017, L2, 25e j. : HAC - Bourg-en-Bresse : 3 - 0 (3 - 0)

Quel soulagement que cette victoire ! Après trois mois de disette, trois mois de déceptions, trois mois de colère, enfin, le HAC a gagné ! Net, sans bavure, et rapidement ficelé : 3 – 0 au bout de 17 minutes, avec le premier but à domicile du jeune Julan et un délicieux doublé de Fontaine, absolument royal hier soir. Un Fontaine retrouvé, positionné plus haut au sein d’un milieu de terrain équilibré entre Ayasse le besogneux et Lekhal le clairvoyant. Avec une ligne défensive solide (la deuxième du championnat), des excentrés plus inspirés et un attaquant de pointe qui se révèle, le HAC reprend confiance. Alors, soyons clairs, on ne se voit pas encore dans les trois premiers du championnat, il n'est question d'aucune soudaine crise de démagogie ni d'optimisme exacerbé : le HAC a mis fin à une série déplorable, il était temps, tout le monde a fait le nécessaire pour y parvenir, retrouvant petit à petit et au fil des toutes dernières semaines la volonté, l'envie, l'abnégation, valeurs essentielles que l'équipe avait perdues. A présent, il faudra confirmer, enchaîner, bonifier cette victoire pour retrouver un rang un peu plus conforme aux espoirs portés en début de saison par cet effectif.

Mais ne boudons pas notre plaisir, bien au contraire, car nous avons assisté à une prestation aboutie, savourons l'instant présent et félicitons au passage quelques uns des Hacmen les plus en verve hier soir : Fontaine déjà cité, nous avions envie de mettre en lumière Victor Lekhal. Sobre, efficace, toujours en recherche d'accélération du jeu, il revient à son meilleur niveau après cette grave blessure d'il y a près de trois ans et le prêt réussi à Avranches la saison passée. A bientôt 23 ans, le Fécampois arrive en fin de contrat. Nul doute que ses dernières performances vont faire réfléchir le club à une nouvelle proposition de prolongation de contrat, la première n'ayant pas reçu l'aval du joueur. Il serait en tout cas dommage que ce pur produit de la Cavée-Verte explose sous d'autres horizons...

Après Fontaine et Lekhal, l'autre homme de la soirée fut, à notre sens, le grand Nathaël Julan, lui aussi, comme les deux autres, formé au HAC, et havrais de naissance de surcroît. Auteur du premier but, en progrès constants, remuant et véritable poison pour la défense burgienne, il justifie de plus en plus la confiance d'Oswald Tanchot et celle de Christophe Revault qui lui a fait signer son premier contrat pro alors que, c'est de notoriété publique, Bob Bradley n'était guère convaincu par le jeune attaquant. Un petit message au passage : il n’a que vingt ans, est évidemment perfectible, doit bosser encore et encore, mais son talent est indéniable. Allez, on se doute que les décérébrés l’ayant "allumé" à l’échauffement (pourquoi le cibler lui ?) seront victimes de la jurisprudence Hoarau : après avoir mal jugé le jeune Havrais et avoir fait preuve non seulement d'impatience mais aussi de bêtise, ils retourneront leur veste comme, à l'époque, 80 % du stade Deschaseaux.

Une fois le week-end passé, il sera temps de se pencher sur le déplacement de samedi chez le leader, Brest. Défaits à Auxerre vendredi, les Bretons, maîtres du championnat, voudront reprendre leur marche vers la Ligue 1. Brest, ce déplacement qui ne nous a pas souvent réussi, ce stade que nous n'apprécions pas vraiment entre un parcage non couvert (en Bretagne, c'est un comble !) et un accueil pas des plus conviviaux. Mais le HAC, après avoir mis fin à cette série de dix matches sans victoire, n'a pas le droit de décevoir à nouveau, aussi coriace que soit l'adversaire. Aux Hacmen de jouer s'ils veulent faire revenir le public dans ce stade Océane qui sonne bien creux, retrouver la passion d'un public et quelques sensations agréables, ainsi qu'atteindre rapidement la barre des 42 points, souvent synonyme de maintien, pour éviter tout accident. Le HAC est désormais convalescent, il saura bientôt s'il est totalement guéri.

 

HAC - Bourg-en-Bresse 10

Steven Fortes, Nathaël Julan, Thomas Ayasse

HAC - Bourg-en-Bresse 10

Denys Bain, Victor Lekhal, Ferland Mendy

HAC - Bourg-en-Bresse 10

HAC - Bourg-en-Bresse 10

HAC - Bourg-en-Bresse 10

HAC - Bourg-en-Bresse 10

HAC - Bourg-en-Bresse 10

Zinedine Ferhat

HAC - Bourg-en-Bresse 10

Alexandre Bonnet

HAC - Bourg-en-Bresse 10

Victor Lekhal

HAC - Bourg-en-Bresse 10

Alimami Gory

HAC - Bourg-en-Bresse 10

Victor Lekhal, Alex Bonnet

 

 

 

Posté par oliviakcm84 à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 février 2017

Cette fois, c'est la bonne ?

Lundi 6 février 2017, L2, 24e j. : Valenciennes - HAC : 0 - 0

 Ce soir, le HAC jouera donc contre Bourg-en-Bresse. C'est drôle comme ce nom résonne désormais dans nos têtes et nous ramène ostensiblement à ce fameux 13 mai 2016, à cette montée ratée pour un seul petit but, à la tête rageuse d'un Fabien Farnolle qui aurait pu devenir le héros du jour, au double poteau de Lys Mousset, à la folie qui entoura cette soirée, et à ce public déchaîné vivant enfin une soirée extraordinaire au stade Océane.

Eh oui, tout cela paraît à la fois si loin et si proche. Ce soir, les Burgiens risquent de ne pas reconnaître l'enceinte où ils avaient évolué pour la première fois de leur histoire il y a neuf mois. Beaucoup moins de monde, beaucoup moins d'enthousiasme, beaucoup moins de résultats aussi (et surtout !). Le HAC n'a plus gagné depuis dix matches en championnat, le public grogne et déserte les gradins. Il y a urgence à renouer avec une réussite qui aurait dû sourire aux Ciel et Marine la semaine passée face au Red Star et également à Valenciennes face à des locaux très faibles et contre lesquels les Havrais mirent une mi-temps à prendre confiance. Dans cette spirale négative, il faudra du caractère, de l'abnégation, et aussi de la vitesse et du mouvement qu'apportera peut-être dès la semaine prochaine le Ghanéen Assifuah, arrivé hier au Havre et donc évidemment trop juste pour débuter ce soir. Donc, confiance aux joueurs en place, eux qui ont une mission : ils se (nous) ont mis dans la panade, à eux de faire le nécessaire pour s'en (nous en) sortir.

 

Valenciennes - HAC 06

Valenciennes - HAC 06

Ca pique les yeux tant de rouge...

Valenciennes - HAC 06

Valenciennes - HAC 06

Réparation du filet de but, ce qui a retardé le coup d'envoi de quelques minutes

Valenciennes - HAC 06

Valenciennes - HAC 06

Nathaël Julan

Posté par oliviakcm84 à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 février 2017

Premier pas vers le renouveau

Vendredi 3 février 2017 : HAC - Red Star : 1 - 1 (1 - 0)

Ce n'est qu'un match nul, un petit point, pas du tout ce qu'on attendait, pas du tout ce qu'on espérait... Le mot d'ordre était bien sûr de remporter les trois points, coûte que coûte, quelle que soit la manière. Cet objectif n'a pas été atteint. Mais de même qu'il y a des façons de perdre, il y en a de ne pas gagner... Car cette victoire, les Ciel et Marine l'auraient méritée. L'intensité, l'envie, l'abnégation, tous ces ingrédients essentiels qui avaient disparu de la partition havraise dernièrement ont cette fois été visibles, de même qu'un certain retour par moments d'un jeu bien agréable à suivre. 

Mais évidemment, la situation dans laquelle se sont mis les Havrais est tellement négative et le mal fut à une période tellement profond qu'ils devront batailler encore plus pour enrayer la mauvaise série et enfin renouer avec cette victoire qui les fuit en championnat depuis trois mois. Tout sera certainement contre eux. Vendredi, ce fut ce but de Steven Fortes à la dernière seconde invalidé par une position de hors-jeu que même le ralenti de l'action visionné une vingtaine de fois ne permet pas d'affirmer. Ce fut également le but audonien, validé celui-ci, alors qu'il était lui-même entaché d'un hors-jeu. Eh oui, les Ciel et Marine devront décupler leurs forces morales. Denis Troch, nouvel arrivant chargé de la préparation mentale et qui effectuera des interventions hebdomadaires, a du pain sur la planche. Denis Troch, oui, le même qui disait le samedi aux supporters du KCM "Mon coeur est havrais" et le même jour aux journalistes de l'Equipe "Mon coeur est parisien". C'était il y a plus de 18 ans, c'est une vieille histoire, on va le laisser faire son boulot... Mais tout de même... Bon, bref, occupons-nous du présent, il y a déjà bien assez à faire.

Les Hacmen auraient donc mérité cette victoire. Mais on ne va pas rejeter la faute sur l'arbitrage ou sur cet abruti de Julien Toudic, joueur désormais du Red Star dont le seul éclat du match fut un carton jaune récolté et qui se fit un malin plaisir à nous narguer après le but refusé. Pauvre Toudic, anonyme joueur de L2 qui doit attendre avec délectation ces rencontres face au HAC, seul public à le reconnaître... Non, il a manqué au HAC le réalisme, celui qui aurait dû plier le match à la mi-temps et assommer les Audoniens avant l'arrivée de leurs supporters en parcage (ah, les bouchons parisiens). Un gros défaut qu'il faudra corriger... avant demain et le déplacement à Valenciennes pour un match avancé de la 24e journée. Sans Duhamel (sans Gimbert aussi, pour raisons familiales), décision forte de Tanchot, à qui justement il était reproché de ne pas en prendre. Aux jeunes Julan et Gory, purs Havrais, de montrer la voie, appuyés on l'espère par un Lekhal, lui aussi produit de la formation havraise, aussi grand qu'il fut vendredi. Et aux cadres, ceux sur lesquels on compte, Bonnet, Fontaine, Cambon, de savoir les encadrer, et à la fois les responsabiliser et les protéger. 

On sera à Valenciennes pour encourager tout ce petit monde, pour porter les couleurs du club partout en France comme on le fait depuis tant de saisons. Beaucoup furent étonnés des banderoles réalisées par le KCM avant ce match du Red Star. A "groupe modéré", comme nous fûmes qualifiés dans le journal par l'ami Luc Gallais, nous préférons le qualificatif de "groupe réfléchi". Eh oui, partisans du dialogue depuis toujours avec toutes les composantes du club, nous préférons toujours agir dans l'ombre, aller voir les gens, leur parler les yeux dans les yeux, faire les choses en ne pensant qu'à ce qui peut réellement améliorer la situation, être le plus efficace possible. Pas besoin de le clamer sur les toits. Un défaut, probablement, dans ce monde de communication intense. Bah tant pis... Mais là, pour ce match, il était temps de changer son fusil d'épaule, il n'y avait pas d'autre solution. Une action légitime, ensuite complétée et orchestrée avec la Fédé des supporters. Ne manquait que la victoire... Mais ça faisait bien longtemps que l'équipe n'en avait pas été aussi proche...

 

31851636084_bd680065dc_o (1)

31851631634_9c74765499_k

HAC - Red Star 03

HAC - Red Star 03

HAC - Red Star 03

Fabien Farnolle

HAC - Red Star 03

Alexandre Bonnet

HAC - Red Star 03

Issam Chebake

HAC - Red Star 03

Zinedine Ferhat

HAC - Red Star 03

Sébastien Salles-Lamonge

HAC - Red Star 03

Nathaël Julan

HAC - Red Star 03

Alimami Gory et Sébastien Salles-Lamonge

HAC - Red Star 03

Ferland Mendy et Alimami Gory

 

Posté par oliviakcm84 à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 janvier 2017

Des paroles et des actes

Vendredi 20 janvier 2017, L2, 21e j. : HAC - Gazélec Ajaccio : 1 - 2 (0 - 1)

Entre tristesse et colère : c'est ainsi que nous avons quitté le stade Océane vendredi dernier après une troisième défaite de rang à domicile. Du jamais vu depuis 46 ans. De quoi pleurer, de quoi enrager, de quoi se prendre la tête entre les mains. Et de quoi s'interroger, se creuser les méninges sur les raisons de la spirale négative entraînant les Ciel et Marine depuis la mi-novembre. Dirigeants, entraîneur(s), joueurs, tous ont évidemment leur part de responsabilité. Les dirigeants ont certainement sous-estimé la perte de Mousset, l'entraîneur actuel a probablement eu tort sur certains choix humains ou tactiques. Mais les grands responsables sont, pour nous, pour la plupart des supporters, les joueurs. Qui ont par moments manqué d'envie et de fierté (ce match contre Tours, quel mal fait-il donc aussi bien en matière de résultat qu'en celui de l'image renvoyé au public !), qui ont, pour certains, fait passer leurs propres intérêts avant ceux du groupe, la tête tournée vers le mercato, qui n'ont que trop rarement fait preuve de révolte, de caractère, de l'abnégation et de la force mentale pouvant leur permettre de renverser des situations et de s'imposer comme les vrais favoris qu'ils sont supposés être.

Résultat : le public havrais, déjà peu enclin à la passion, déserte les rangs, part avant la fin (quand il vient) et ne se met même plus en colère. L'indifférence, celle qui te tue à petit feu comme le chantait Bécaud, règne désormais. Et si on excepte la façon d'être de certains décérébrés sans dignité ne venant que pour conspuer les joueurs à l'échauffement (et pleurant certainement pour un maillot après), cette indifférence est bien la pire des attitudes. A peine le lundi au boulot un petit "Alors le HAC ?..." d'où pointe finalement beaucoup plus d'appitoiement poli que de réel intérêt même cynique.

Petits supporters de base que nous sommes, qui ramons donc toutes les semaines pour d'abord faire venir les copains au stade, pour ensuite les faire chanter et taper dans leurs mains, qui depuis des années, des dizaines d'années pour certains, parcourons la France de long en large, qui organisons des concours de manille, des lotos, des vide-greniers pour financer l'achat de drapeaux, ballons, peinture dans le seul but d'animer une tribune et de soutenir un club, notre club, nous qui, par une température négative, ne nous posons même pas la question de savoir si nous irons au stade, là, nous nous sentons trahis. Même si, vendredi dernier, ce fut "mieux" que contre Tours (heureusement). Même si les Corses marquèrent sur leur première occasion, contre le cours du jeu. Mais ne sommes-nous pas en droit d'exiger davantage ? Il semble que oui...

Supporter le HAC, c'est une passion, un engagement, un sacerdoce même que personne ne nous pousse à accepter et pour lequel nous ne demandons rien en échange. Le club doyen du football français est une institution dans notre atypique cité. Nous lui appartenons comme il nous appartient. Comme les joueurs lui appartiennent et doivent le respect à ce maillot, à ce blason, à cette salamandre, animal fabuleux parfois assimilé au phénix, celui qui renaît de ses cendres. Il est temps de faire revivre le feu. Messieurs les Hacmen, vous nous avez déclaré que vous ne lâcheriez pas, alors place aux actes dès demain à Troyes. Pour votre amour-propre, avec orgueil, pour le maillot, pour le club.

31083715466_acff22af17_k

Posté par oliviakcm84 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 janvier 2017

Dépecer le croco...

Samedi 7 janvier 2017, Coupe de France, 32e de finale : Guingamp - HAC : 2 - 1 (1 - 0)

Trois semaines après la défaite à domicile face à Tours, on retrouvait donc nos Hacmen à Guingamp pour ce 32e de Coupe de France. Un tirage au sort peu clément, ce déplacement chez le cinquième de L1, celui-ci ayant de plus la réputation - justifiée - de ne surtout pas galvauder les coupes. Certains, pensant que les Ciel et Marine allaient se faire balader et d'autres, toujours en colère après la dernière prestation au stade Océane, avaient préféré rester devant leur télé, mais nous étions tout de même 130 supporters havrais à garnir le parcage du Roudourou avec plus ou moins d'espoirs. Mais que la qualification soit ou non au bout, nous souhaitions tous une chose : que le blason du club soit redoré et que les Ciel et Marine réalisent un match digne.

Ce fut le cas. Au point que nous repartîmes de Bretagne avec quelques regrets. Après un premier quart d'heure un peu compliqué durant lequel les hommes de Kombouaré monopolisèrent le ballon, les Havrais se mirent en place, montrant aux locaux que ce ne serait pas si simple de se débarrasser d'eux. Dommage, les deux buts guingampais, encaissés en fin de première période et en début de seconde lors de temps forts des Hacmen, vinrent plomber le match. Deux fautes d'inattention, deux manques de vivacité ne pouvant que sanctionner immédiatement Bonnet et ses coéquipiers : ce genre d'erreur se paie cash devant une Ligue 1. Il aura manqué aux Ciel et Marine un "petit truc", une dose d'agressivité qui aurait pu faire douter des Bretons parfois malmenés mais qui ne cédèrent qu'à la toute dernière minute devant Dembélé, ancien de la maison guingampaise.

A défaut de qualification, au moins aurons-nous retrouvé une équipe, des phases de jeu intéressantes, plus de mouvement. Evidemment, c'était en face une Ligue 1, il y avait du monde, de l'ambiance, des médias. Demain, chez les crocodiles nîmois, nous retomberons dans le quasi-anonymat de la Ligue 2 dans un stade des Costières certainement moins garni. Là, nous verrons si les Havrais ont retenu la leçon de la fin 2016 et s'ils ont l'étoffe d'un candidat à la Ligue 1. Non, la course à la montée n'est pas terminée, mais la condition sine qua non est évidemment la réalisation d'une belle et longue série. Pour cela, le HAC devra montrer de nobles qualités mentales, cette clé de la réussite qui, comme disait Mombaerts, fait la différence entre un bon joueur et un grand joueur. Choisis ton camp, camarade ciel et marine, tu sais ce qu'il te reste à faire !

 

Guingamp - HAC 07

Guingamp - HAC 07

Guingamp - HAC 07

Guingamp - HAC 07

Guingamp - HAC 07

Le retour de Mathieu Duhamel au sein de l'attaque havraise

Guingamp - HAC 07

Guingamp - HAC 07

Mana Dembélé, auteur d'un nouveau but en Coupe

Guingamp - HAC 07

Guingamp - HAC 07

Posté par oliviakcm84 à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 janvier 2017

Bonne année 2017 !

Bonne année à tous, supporters du HAC, passionnés de foot, du Havre ou d'ailleurs ! Un gros boujou de notre part, et, au passage, un grand merci à Stéphanie Dubut pour ce dessin !

Carte nouvelle année

Posté par oliviakcm84 à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 décembre 2016

Joyeux Noël !

Pour terminer notre calendrier de l'Avent 2016, nous vous avons donc proposé aujourd'hui la photo de David Martot, Fécampois arrivé au HAC à l'âge de 17 ans en 1998 et ayant évolué sous nos couleurs jusqu'en 2007, défendant toujours fièrement le maillot du club avec abnégation et énergie. Blessé grièvement au visage le mois dernier lors d'un match avec l'US Fécamp dont il est l'entraîneur-joueur, il a été opéré d'une fracture faciale. On pense fort à lui et on lui souhaite évidemment de récupérer rapidement !

A tous les supporters havrais, à tous les amoureux du HAC, à tous les passionnés de foot, le KCM souhaite un joyeux Noël !

Carte de voeux

Posté par oliviakcm84 à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,