Mardi 22 août 2017, Coupe de la Ligue, 2e tour : Tours - HAC : 0 - 0 (7 tab à 6)

La coupe de la Ligue n'est pas notre compétition préférée, on le sait, et pas seulement à la lecture des résultats des différentes saisons. Les clubs (et les supporters) affirment souvent que ces rendez-vous n'ont pas le charme de la coupe de France et qu'ils alourdissent le calendrier. Seul l'aspect lucratif est finalement mis en avant (et la qualif en coupe d'Europe, mais cela, évidemment, ne nous concerne pas encore et de toute manière la LFP fait tout pour protéger les "gros" qui n'entrent en jeu que plus tard !). Cet aspect lucratif n'avait en tout cas pas échappé aux tenanciers de la buvette du Tours FC avec des verres de coca de 20 cl à 3 €... Et comme il faisait très lourd et que nous étions en plein soleil, la vente a fort bien fonctionné...

Un détail, bien sûr, dans cette soirée qui vit l'élimination de nos Havrais, pourtant supérieurs aux Tourangeaux, surtout en seconde période. Oswald Tanchot avait, en toute logique, fait tourner ses joueurs, titularisant entre autres les jeunes Lia et Ozdemir pour en tout six changements par rapport à l'équipe ayant débuté face à Valenciennes vendredi dernier. Les Tourangeaux se créèrent certes quelques occasions en première mi-temps, toutes enrayées par un brillant Thuram, cependant le HAC ne plia pas et eut lui aussi les moyens d'ouvrir le score, permettant alors à Kacou, le portier local, de s'illustrer tour à tour devant Julan puis Bonnet, tandis que Keita trouvait lui le poteau.

En seconde période, et toujours sous les encouragements des quatre KCM que nous étions (et nous n'avons rien lâché du début à la fin dans ce stade peu garni et terriblement triste), le HAC accéléra. Tanchot incorporait tour à tour Ferhat et Fontaine. Julan encore, Bese, Moukoudi auraient pu débloquer le compteur, puis surtout Assifuah, entré quelques minutes avant, dont Kacou, encore lui, détourna la frappe à la dernière seconde du match. Le Ghanéen s'en voulut d'ailleurs terriblement, restant un long moment allongé hors du terrain après le coup de sifflet final.

C'était donc l'heure des tirs au but, cette fameuse épreuve nous ayant souri deux semaines auparavant. Par chance, cette séance eut lieu devant nous. Nous vîmes donc tour à tour Ayasse, Moukoudi, Traoré, Ferhat, Julan et Louiserre tromper le gardien tourangeau. Le score était de 6 à 6 quand Pasky Fontaine s'avança mais, comme vous le savez certainement, il vit son tir repoussé. Miguel trompa ensuite Thuram et c'est ainsi que s'acheva le parcours du HAC en coupe de la Ligue 2018.

Un mal pour un bien ? Peut-être. La saison est longue et si le club veut jouer les premiers rôles en championnat, la coupe de la Ligue n'est pas nécessaire. Même si la perspective d'un tour supplémentaire, celle de peut-être recevoir un club de L1 et de faire plaisir aux Havrais était très loin de déplaire. Même s'il aurait été intéressant de poursuivre sur la même lancée encore un peu. Tant pis, on n'en fera pas un drame, d'autant plus qu'on est un peu habitués... L'important désormais est de prouver que cette élimination (qui n'était pas non plus une défaite) n'est qu'un simple accident de parcours, un petit accroc, et qu'elle restera au rang anecdotique. Les Ciel et Marine ont du caractère, on l'a vu, du talent aussi, et on compte sur eux pour rapporter du positif de Nîmes. Il sera ensuite temps de dresser un premier bilan, assurément bon, de ce premier mois de la saison.

 

Tours - HAC 22

 Alexandre Bonnet

Tours - HAC 22

Teddy Lia

Tours - HAC 22

Abdoulaye Keita

Tours - HAC 22

Trois des quatre KCM (en tout, il y avait 26 Havrais dans le parcage)

Tours - HAC 22

Tours - HAC 22

Alexandre Bonnet (à gauche, l'ex-Hacman Cyriaque Louvion)

Tours - HAC 22

Au second plan, Ozer Ozdemir

Tours - HAC 22

Zinedine Ferhat. On remarque au passage que les maillots havrais étaient sponsorisés par Pitois Traiteur,

entreprise havraise proprité de l'ancien vice-président du KCM, Grégory Pitois.

Tours - HAC 22

Nathaël Julan

Tours - HAC 22

Dylan Louiserre