Vendredi 24 février 2017, L2, 27e j. : HAC - Auxerre : 1 - 0 (0 - 0)

Oui, ils ne l'ont pas volée, nos Havrais, cette victoire, même si ce ne fut que par la plus petite des marges et que ce succès se dessina surtout en seconde période. La première, si elle vit les Havrais posséder très nettement la balle et dominer leur sujet, n'offrit pas une large palette d'occasions, même si Julan, Fortes, Fontaine et Chebake s'essayèrent tour à tour à faire trembler les filets mais se montrèrent maladroits ou tombèrent sur un portier auxerrois en forme...

Evidemment, ce portier auxerrois avait à coeur de briller... chez lui. Parce que Le Havre, c'est chez Zacharie Boucher et que l'on est toujours troublé de le voir apparaître sur le terrain sous d'autres couleurs que les nôtres. Le fils préféré, le "bézot de la Cavée", comme il se définit lui-même, acclamé par le public lors de son arrivée devant le kop en début en seconde période, a donc fait étalage de son talent, prise de balle sûre sur les corners, vigilance sur la frappe détournée de Nathaël Julan (17e), sur celle d'Issam Chebake (45e), ou détente miraculeuse sur un magnifique coup de canon de son ami Jean-Pascal Fontaine (72e).

Mais il n'a rien pu faire sur l'inspiration de Ghislain Gimbert, cette demi-volée excentrée qui fit se lever le stade (51e) ! Entré en jeu à la mi-temps suite à un changement tactique entraîné par la blessure de Thomas Ayasse, Gimbert, absent de l'équipe depuis trois semaines après de gros soucis familiaux, s'imposa tout de suite dans ce match, déboulant comme un diable de sa boîte, et fut donc vite récompensé. On le vit ensuite dans tous les bons coups. Cette seconde période fut donc bien plus riche en mouvements, les Auxerrois, plutôt frileux jusqu'au but, se trouvant dès lors dans l'obligation de se montrer quelque peu. Ce qui donna l'occasion à un autre remplaçant de briller. Fabien Farnolle, s'étant blessé à l'échauffement, tint la première période mais fut contraint de renoncer à la pause, laissant Yohann Thuram à sa place. Et celui-ci s'illustra magistralement, réalisant deux superbes parades devant Courtet (79e) puis Ba (81e). Thuram, performant à chacune de ses apparitions et dont tout le monde loue l'état d'esprit exemplaire, méritait bien lui aussi son ovation. Le HAC signe ainsi une victoire d'importance, s'éloignant de la zone rouge, rejoignant la dixième place, à six points du podium.

Une victoire que notre mamie, Marie-Noëlle, aurait appréciée. L'hommage lui ayant été rendu durant l'échauffement, la photo sur les écrans géants, le petit texte dit par Pierre, le speaker, les applaudissements du stade, ceux des joueurs aussi, la rose déposée par deux de ses petits-fils, tout cela toucha énormément ceux qui l'ont connue et aimée. Et, noble coeur, l'ami Zack vint offrir son maillot à la fin du match pour qu'il soit remis à Ti-Claude, le mari de Marie-Noëlle. Merci.

 

HAC - Auxerre 24

Hommage à notre mamie (photo de Ludovic Ancel, merci à lui)

HAC - Auxerre 24

HAC - Auxerre 24

HAC - Auxerre 24

HAC - Auxerre 24

Ferland Mendy

HAC - Auxerre 24

Zack Boucher dans son vrai jardin

HAC - Auxerre 24

Nathaël Julan

HAC - Auxerre 24

Steven Fortes, Alimami Gory, Ghislain Gimbert

HAC - Auxerre 24

Victor Lekhal

HAC - Auxerre 24

Nathaël Julan

HAC - Auxerre 24

Dénys Bain

HAC - Auxerre 24

Alexandre Bonnet

HAC - Auxerre 24

Victor Lekhal et Issam Chebake