Mardi 20 septembre 2016, L2, 8e j. : HAC - Brest : 1 - 1 (0 - 1)

Alors, un point perdu ou un point gagné ? Quelle impression a laissé ce match de mardi dernier face à Brest ? On l'avait dit, écrit, chanté sur tous les tons : il fallait gagner. Pour se remettre dans le droit chemin, pour regagner la confiance d'un public déjà redevenu méfiant, pour montrer à toute la Ligue 2 que l'on doit compter avec le HAC. Mais bon, on n'a pas gagné...

On n'a pas gagné. Nous sommes déçus, car voir le HAC pointer à la 11e place, déjà à 6 points du leader rémois ne peut satisfaire personne. Ni l'équipe, ni le staff, ni les dirigeants, ni nous, trop habitués aux joutes d'une Ligue 2 dont nous avons assez et qui, même rebaptisée Domino's, nous laisse sur notre faim.

Toutefois, personne, dans le kop du moins, ne siffla à la fin de cette rencontre contre Brest. Parce que nous avons vu de l'engagement, de la volonté, une équipe. Parce que le HAC aurait dû l'emporter. Parce que, cette fois, il y eut les ingrédients nécessaires à une potentielle victoire. D'aucuns diront que l'on se contente de peu. Peut-être. Mais l'expérience prouve que l'on guérit rarement rapidement et sans séquelles un mal aussi profond que celui dont semblaient souffrir les Havrais. Il suffit de remonter à la saison dernière : la confiance revint petit à petit à partir de début octobre, malgré des matches compliqués. Après le nul contre Niort à domicile, qui pensait que le HAC jouerait la montée jusqu'au bout ? Oui, nous nous posons des questions, nous l'avons déjà évoqué : le système de jeu, les choix... Pour demain à Auxerre, on nous annonce une équipe remaniée avec Duhamel (4 buts) et Gimbert (3 buts), les actuels hommes forts du HAC, sur le banc. De quoi s'interroger, forcément. Un coup de poker, un coup de bluff, un coup de sirocco ? Un turn-over qui, en tout cas, fait parler et laisse perplexe. Mais la vérité du terrain, ce ne sera que demain.

Que les Ciel et Marine ne soient pas surpris : nous ne serons pas aussi nombreux qu'en mai dernier au stade de l'Abbé-Deschamps. Mais nous serons là pour ce match ô combien important face à une équipe auxerroise mal en point elle aussi, bien loin d'une position d'outsider sérieux qu'on lui attribuait volontiers avant le début du championnat. Un duel où le plus vaillant, le plus solide mentalement l'emportera. S'appuyer sur la volonté, la force de caractère, l'abnégation : voilà certainement les clés de la réussite de ce rendez-vous de la 9e journée. Avec ce mot d'ordre : vaincre.

 

HAC - Brest 20

HAC - Brest 20

Ghislain Gimbert

HAC - Brest 20

HAC - Brest 20

HAC - Brest 20

HAC - Brest 20

Cédric Cambon, Ghislain Gimbert

HAC - Brest 20

 

HAC - Brest 20

Zinedine Ferhat, encore juste physiquement

HAC - Brest 20

Mathieu Duhamel

HAC - Brest 20

Ferland Mendy

HAC - Brest 20